Pauline Leroy

Pauline Leroy

Comment automatiser votre recrutement ?

Quand des outils ChatGPT d’OpenAI et Gemini de Google ont débarqué sur le marché, c’était comme le début d’une grande aventure ! Pour la première fois, de nombreuses personnes se lançaient dans l’IA. Certains s’en servaient pour concocter des menus, d’autres pour inventer des séances d’entraînement, se lancer dans l’écriture de romans ou créer des sites web !

Mais avec cette excitation, est venue aussi une petite pointe d’angoisse. Une enquête Gallup a révélé que plus d’un cinquième des travailleurs américains craignent que les nouvelles technologies leur volent leur job. Les recruteurs se posent les mêmes questions !

Pourtant, l’IA va révolutionner le recrutement, mais pas en mettant tout le monde au chômage ! Au contraire, elle va donner un coup de boost aux recruteurs, les propulsant vers des rôles plus stratégiques dans leurs entreprises.

Jason Palmer, le PDG et co-fondateur de Bear Claw, l’a dit : “À mesure que l’IA gagne en puissance, le recrutement devient plus efficace.”

Ignorer l’IA dans le recrutement, les risques

"76 % des dirigeants en RH estiment que si leur organisation n'adopte et n'implémente pas des solutions d'IA dans les 12 à 24 prochains mois, ils seront en retard en matière de performance organisationnelle par rapport à ceux qui le font.

Qu’est-ce que c’est ?
C’est comme votre super assistant personnel qui regarde les schémas dans les données et fait des prédictions ou génère des résultats pour toutes sortes de situations.

Comment l’utiliser pour recruter ?

Le machine learning imite le cerveau humain et devient de plus en plus précis. Il pourrait prédire quels candidats ou employés pourraient être intéressés par une nouvelle opportunité, repérer ceux qui seraient prêts à déménager, identifier les personnes méritant une promotion, voire signaler celles sur le point de partir.

Les recruteurs peuvent hésiter à adopter l’IA simplement parce qu’ils sont habitués à leurs méthodes traditionnelles. Toutefois, ils risquent de se retrouver à la traîne, de ne pas profiter des avantages en termes d’efficacité, d’informations et d’opportunités offerts à ceux qui ont intégré l’IA dans leurs pratiques de recrutement.

Les équipes qui ignorent l’IA risquent également de passer à côté des meilleurs talents, car leurs concurrents, eux, offriront une expérience candidat plus rapide et plus personnalisée grâce à cette technologie.

“Si vous ne profitez pas de l’IA disponible sur le marché et si vous ne formez pas votre équipe de recrutement, alors vous ne faites que la moitié du chemin”, souligne Sagmaquen, recruteur chez Slalom.

Adopter l’IA, les avantages

Les équipes de recrutement qui adoptent l’IA verront leur productivité augmenter presque immédiatement. Mais, les avantages vont au-delà de l’efficacité.
Les RH vont pouvoir constater de meilleurs résultats dans plusieurs domaines :

  1. Tri des candidats : les algorithmes peuvent analyser des milliers de CV pour identifier les 10 meilleurs candidats avec une précision incroyable.

  2. Expérience candidat : en intégrant des outils comme les chatbots alimentés par l’IA, les candidats profiteront d’une expérience plus fluide.

  3. Analyse prédictive : avec l’avancement des outils d’IA, les employeurs pourront prédire les performances futures des candidats.

  4. Diversité et inclusion : l’IA a le potentiel de réduire considérablement la présence de biais inconscients dans le processus de recrutement.

  5. Recrutement interne : les outils d’IA peuvent mettre à jour en continu les profils des candidats avec de nouvelles compétences, améliorant ainsi la capacité à recruter en interne.

Les recruteurs auront ainsi plus de temps pour se concentrer sur des initiatives stratégiques. En déléguant les tâches chronophages aux outils d’IA, les recruteurs pourront investir dans de nouveaux viviers de talents, développer des relations plus profondes avec les candidats et concevoir de meilleurs modèles d’onboarding.

Les 3 IA nécessaires au recrutement

Traitement automatique du langage naturel (NLP)

Qu’est-ce que c’est ?
C’est le moteur derrière des outils d’IA populaires comme ChatGPT et Gemini. Il permet à votre boîte de réception de filtrer les spams, à Google Translate de traduire les mots et à Alexa de vous donner la météo.

Comment l’utiliser pour recruter ?

Les recruteurs ont de nombreuses options.
Par exemple, un recruteur pourrait envoyer à un groupe de candidats une série d’e-mails étalés sur 10 étapes. Il faudrait normalement plusieurs heures à son équipe pour créer le contenu de ces e-mails. Mais avec un outil comme ChatGPT, elle pourrait obtenir le contenu nécessaire en moins d’une heure seulement !

Machine learning

Qu’est-ce que c’est ?
C’est comme votre super assistant personnel qui regarde les schémas dans les données et fait des prédictions ou génère des résultats pour toutes sortes de situations.

Comment l’utiliser pour recruter ?

Le machine learning imite le cerveau humain et devient de plus en plus précis. Il pourrait prédire quels candidats ou employés pourraient être intéressés par une nouvelle opportunité, repérer ceux qui seraient prêts à déménager, identifier les personnes méritant une promotion, voire signaler celles sur le point de partir.

Outils automatisés de sourcing de candidats

53% des recruteurs passent au moins 6 heures à sourcer des candidats chaque semaine.

Qu’est-ce que c’est ?
Le sourcing automatisé de candidats utilise la technologie, généralement des logiciels et des algorithmes, pour identifier et attirer des chercheurs d’emploi pour des postes ouverts. Il repose souvent sur divers types d’IA, y compris l’apprentissage automatique et le NLP,  pour trouver des candidats correspondant aux exigences d’un poste donné.

L’outil tire des informations de sources variées, plateformes de recherche d’emploi, réseaux sociaux, réseaux professionnels et annuaires de CV. Ensuite, il effectue une recherche automatisée pour trouver des individus correspondant aux qualifications recherchées.

Comment l’utiliser pour recruter ?

  • Correspondance des candidats : grâce à ces outils, les recruteurs peuvent rédiger des descriptions de poste détaillées qui attirent un grand nombre de candidats, puis utiliser les capacités d’apprentissage automatique pour trouver les meilleurs candidats pour chaque rôle.
  • Engagement et contact : les recruteurs peuvent également utiliser ces outils pour contacter les candidats potentiels par e-mail ou d’autres moyens, les invitant à postuler à des postes similaires ou à participer à des entretiens.
  • Suivi des performances : en analysant les données fournies par ces outils, les recruteurs peuvent suivre l’efficacité de leurs stratégies de sourcing et les ajuster au besoin. Une fois les candidats recrutés, les employeurs peuvent continuer à utiliser ces outils pour suivre les performances des employés et même prédire leur comportement futur, ce qui contribue à améliorer l’engagement des employés.

Partagez sur Linkedin

Derniers Articles

Carte d'outils travail hybride

E-book Gratuit

La carte des outils liés au travail hybride - 2023

Tout savoir sur le travail hybride

Ne manquez plus l'actualité du télétravail et du flex office

Rejoignez notre communauté de passionnés du télétravail et du flex office et restez informés des dernières tendances et astuces grâce à notre newsletter hebdomadaire. Abonnez-vous maintenant pour découvrir un nouveau moyen de travailler plus intelligemment.

 

Derniers Articles